L’Envers du Désir

Ecrit à quatre mains avec ma compagne, Danielle Gil…

Après sa consécration littéraire nationale, Jaume, un auteur désormais reconnu, se retrouve confronté au terrible syndrome de la page blanche. Pour réagir, il va mettre en œuvre un stratagème original qui s’avérera rapidement incontrôlable, voire explosif.

(…) C’est à cause de la page blanche. Tout cela est arrivé à cause de la page blanche.
À cause de vous !…
Je ne savais plus écrire. Ou plus exactement, je ne savais plus quoi écrire. Dès que je m’installais devant mon clavier, après avoir bien fumé, je me heurtais au supplice de la page blanche…

Un livre comme un intermède entre deux romans plus importants : « Les Lauriers sont coupés », et « le Miracle », en cours d’écriture. C’est ma manière à moi de marquer une halte dans le courant de mon écriture, sans cesser de travailler. « La Promesse » ressort également de la même logique.

 

Ce livre est pour moi une manière de faire partager à Danielle, ma compagne, un peu de ma vie d’auteur. Elle est en général ma première lectrice, et ma correctrice en chef. Là, elle est passée de l’autre côté de la vitre.

Mais « L’Envers du Désir » est aussi une promenade dans les rues de Collioure, un hommage au petit port fauve que j’avais déjà dépeint dans « Lumière Fauve ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s