Les Bûchers du Paradis

En 1209, le massacre des habitants de Béziers sème la panique dans les provinces du Sud où le Catharisme a trouvé refuge. De nombreux villageois décident alors de quitter leur maison pour aller se mettre à l’abri. C’est le cas d’Amiel et de quelques autres habitants de Dufort des Corbières. Hélas, la croisade va les rattraper, et ils devront fuir encore… Cet exode, Amiel, devenu « Bonhomme » Cathare, nous le raconte, bien des années plus tard, alors que sous ses yeux, se met en place le siège de Montségur. Une belle fresque historique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s