LE VILLAGE PERDU PREMIERS PAS…

levillage-perduLa première sortie du Village Perdu s’est faite à la Foire expo de Perpignan. Beau démarrage pour ce nouveau roman qui relate un épisode un peu oublié de notre département. Marcel s’est fait de nouveaux amis. Les premiers retours sont excellents. Les mois de mai et juin seront l’occasion de continuer la promotion, avec plusieurs salons (Bressac dans l’Aude et Montmorillon), avec des dédicaces à Montpellier, Carcassonne, Toulouse peut-être, etc. Puis l’été s’en mêlera et ce sera la série des grandes surfaces. Espérons que ce dernier opus connaîtra un succès similaire à la 3e Prophétie qui est à ce jour, ma meilleure vente.  Au niveau des projets,  je peux annoncer la sortie d’un polar dont l’action se passera au centre-ville de Perpignan dans les années 1980, dans le milieu des travestis et du rugby de haut niveau.

thriller-la-troisieme-prophetieJ’envisage également de nouvelles péripéties pour l’abbé Salvat qui après la prophétie, va se mettre en quête d’un objet très compromettant pour le Vatican. « Mon Atelier d’écriture », un essai éponyme, devrait également se terminer. J’ai également en projet, de réécrire, en collaboration avec l’abbé Benoît, prêtre de Pézilla, le livre historique relatant le miracle des saintes hosties. Et sans doute une pièce de théâtre sur ce même sujet…

La retraite quoi !

La foire expo de Perpignan, malgré une baisse de fréquentation (il paraît que c’est normal, en année pré-électorale), nous a permis de rencontrer de fidèles lecteurs et d’en convaincre pas mal d’autres. Un joli moment convivial. J’ai également fait un passage au presbytère de Pézilla où l’abbé m’a permis de consulter les archives. J’en ai extrait une perle inédite qui devrait me donner pas mal de renseignements pour compléter mes informations sur le miracle.

Le 27 mai, j’irai à la rencontre des lecteurs de Canohés. Les 28 et 29, je serai au salon du livre de Bressac, dans l’Aude, en compagnie de mon ami éditeur Jean-Marc Savary. Quelques jours qui promettent d’être réjouissants quand on connaît les protagonistes. Le week-end suivant, je serai à Montmorillon, dans la Vienne, pour un des salons du livre du livre les plus people. Les 23 et 24 juin, seront consacrés aux cathares, avec une visite de Carcassonne, Minerve et Montségur. Puis, ce sera l’été avec ses girandoles de dédicaces… On en reparlera.

VENEZ ME VOIR SUR MA PAGE FACEBOOK…. Mon intitulé : Gérard Raynal auteur…

Publicités
Publié dans En vrac | 2 commentaires

LA PREMIÈRE PAGE DE MON NOUVEAU ROMAN

 

 

Blevillage-perduientôt, ils viendront.

Marcel espérait qu’une fois les derniers traitements de la vigne effectués, ils viendraient. Il l’espérait. Vraiment ! Il ne pouvait effacer de son esprit les images délicieuses d’une magnifique soirée d’août, elles s’imposaient sans cesse, l’obsédaient.

Comme les autres jours, il s’était levé aux premières aquarelles posées sur l’horizon, avait avalé un café insipide, celui-là même qu’il buvait depuis sa prime jeunesse, lorsque ses anciens étaient encore de ce monde. Puis après avoir préparé le sarrou[1] de midi, il avait enfourché sa vieille bicyclette et s’était rendu dans la garrigue, selon une routine jamais démentie. Jamais ? Pas exactement, car depuis quelques jours, il s’arrangeait pour partir beaucoup plus tard au travail et en revenait beaucoup plus tôt. Il prétextait que les souches pouvaient se débrouiller toutes seules, mais à Villenave personne n’était dupe. Aucun des habitants n’ignorait qu’il changeait ses habitudes parce qu’il attendait fiévreusement « leur » arrivée.

D’un chiffon mouillé d’eau savonneuse, il faisait alors disparaître les traces de bouillie bordelaise qui s’accrochaient à son visage et à ses bras…

[1] Sac qui contient les repas du travailleur

Publié dans En vrac | Laisser un commentaire

SALON DU LIVRE DE BRUXELLES

16.02.21 Salon de Bruxelles (9)Voici terminé le salon de Bruxelles. Un très bel événement avec un accueil très pro, mais également sympathique. C’est un salon totalement à la mesure de TDO, mon éditeur. On s’y sent à l’aise. Nous y avons fait de très belles rencontres. Par chance, ma fille a pu venir me rendre visite.  Au niveau des ventes, ce salon est sans doute un des plus forts que nous ayons connus. Grande fréquentation d’un public féru d’histoire et de terroir. Le vendredi soir, je n’avais plus de Cathares. Dommage ! Pour cette première session, Bernard Mahoux et Benjamin avaient fait le déplacement.

BRUXELLES LA NUIT

Bruxelles est une ville sublime. Elle vit jour et nuit. Beaucoup de lumières et de superbes bâtiments. J’ai be16.02.21 Salon de Bruxelles (28)aucoup aimé. Par contre, au niveau du logement, c’était moins glamour. En effet, notre appartement de location, situé non loin de Molenbeck, le quartier le plus célèbre du monde actuellement, s’ouvrait sur une rue occupée par des dizaines de Syriens et autres Irakiens. Effrayant au début, mais sans problèmes au final.

LE VILLAGE PERDU

levillage-perdu

 

Mon futur roman touche au but. Quelques corrections encore et il sera l’heure de le confier à Romain, le responsable éditorial. Comme à chaque fois, mon cœur battra très fort en attendant les premiers retours. Il sera alors temps de me plonger dans autre chose. Les choix sont multiples. Une série policière m’attend, un livre sur les ateliers d’écriture et un autre sur le message cathare également. J’ai aussi en projet un livre qui mêlerait enfance et résistance. Il est déjà bien inscrit dans ma tête. On verra bien ce qui s’imposera à moi.

Publié dans En vrac | Laisser un commentaire

REPAS DE FAMILLE etc.

Le repas de famille est chez nous une résurgence d’un passé qui s’éloigne. Les anciens adoraie16.02.07 ouillade à Torreilles (27)nt recevoir les leurs autour d’une table bien garnie. Ils étaient de la terre, comme on dit. Du terroir. Depuis leur départ, nous perpétuons cette tradition en réunissant, plusieurs fois par an frères, sœurs, neveux, niè16.02.07 ouillade à Torreilles (1)ces et afagits, autour d’un repas mémorable. Hier, c’était une jolie ouillade catalane dans la plus pure tradition, que nous avons partagée. Génial. On y rigole beaucoup, on prend des nouvelles des uns et des autres, on célèbre nos anciens par la pensée, on accueille les nouveaux-venus (cette année, c’était Simon, le fils de mon neveu Vincent)… C’est réjouissant de voir toute la famille réunie. La prochaine concentration des Raynal se déroulera au printemps, juste avant la saison d’été. Ce sera la célèbre cargolade dont mon frère Jean possède tous les secrets.

LE SALON DE BRUXELLES

Cette année, je participerai au salon du livre de Bruxelles (dernière semaine de février). Une nouveauté pour TDO. J’espère que j’y sèmerai de belles graines et qu’on y trouvera un lectorat nouveau. C’est une sorte d’aventure que nous allons vivre. Je ne connais pas la BXL-2016_LOGO-261x300Belgique, et je me fais une joie d’aller y faire un petit tour. On aura l’occasion d’en reparler.

LE VILLAGE PERDU

Mon nouveau roman est sur la bonne voie, au moins au niveau des finitions. Quelques détails restent encore à régler. Peut-être deux à trois semaines de travail avant de rendre ma copilevillage-perdue. Puis ce seront d’autres projets, et entre autre un livre sur les ateliers d’écriture, et un autre sur le message cathare. Puis une série policière verra le jour. Du pain sur la planche, quoi !

Publié dans En vrac | 1 commentaire

RETRAITE…

 

levillage-perdu

Et voilà ! Après quelques années passées dans l’ambiance explosive de TDO, ma maison d’édition, me voici à la retraite. Pas de quoi se lamenter, au contraire. L’écriture, les promenades, les rencontres, sans compter les séances quotidiennes de musculation (disons de remise en forme) remplissent mon temps libre. Au total, je ne regrette pas d’avoir quitté les horaires stricts. Les corrections interminables. Les dédicaces imposées. J’adore cette nouvelle vie ! Plusieurs romans sont sortis depuis ma dernière intervention sur ce site et entre autres « La Troisième Prophétie » et « Vous entendrez gronder l’Orage ».  Au mois de mars mon dernier roman devrait paraître. il s’agit d’une énigme de terroir, une romance doublée d’une enquête sur un trésor espagnol enfoui dans une vigne. J’en parlerai ultérieurement.

 

 

Publié dans En vrac | Laisser un commentaire

Les dernières dédicaces de 2014

10373005_324550074422102_285753235244212212_oVoilà une belle dédicace avec la star incontestée de la signature, j’ai nommé Roger Blandignères. Demain ce sera plus cool à Leclerc Sud, et lundi encore plus cool à Cajelice (ancien Chapitre.com, place Bardou Job à Perpignan), avant de finir la saison avec Benjamin à Auchan Perpignan…

Publié dans En vrac | Laisser un commentaire

DÉDICACE, DÉDICACE…

14.10.05 Mouans Sartoux (3)Le mois de décembre est le mois de l’hiver, on comprend bien pourquoi, où on va le plus au contact des lecteurs. Auchan, Carrefour, Intermarché, et autres marques mettent à notre disposition des espaces de vente. De Perpignan à Carcassonne en passant par Montpellier, Narbonne, Castres ce sont des kilomètres absorbés et de la fatigue accumulée. Mais pour combien de belles rencontres ? Mais pour combien de nouveaux lecteurs ? Puis ce sera une périodes de vacances pour regarder passer le papa Noël… Puis ce sera le fignolage de mon roman, et quelques fêtes entre amis ! Allez, maintenant le grand bain de Noël… dédicace, dédicace… demain je serai au Boulou, vendredi à Montpellier, samedi à Argelés, dimanche à l’Auchan de Perpignan…

VEGOle-pont-des-illusionsla-malediction-de-la-saint-jean

Publié dans En vrac | Laisser un commentaire