Tentative de retour…

Des dédicaces et toujours des dédicaces… Cet été, avec la crise et les restrictions qui s’annoncent, vendre des livres est devenu un art difficile. Mais en se démultipliant, en dédicaçant journellement, on arrive à tenir le choc. Cette année, Jean-Pierre Grotti et Robert Azaïs m’accompagnent dans tous mes déplacements (à tour de rôle), remplacés à leur tour par Michel Barbe (nous verrons plus bas), Martine Pruneyrac ou parfois Roger Blandignères. Au final, ma saison est quand même excellente. Pour cela, il a fallu s’investir lourdement. Je crois d’ailleurs que je suis également dans le même état de fatigue qu’à la fin de l’été. De nouveaux auteurs, de nouveaux points de vente performants, voilà la solution.

Un bilan à la mi-juillet… On fait toujours des bilans à la mi saison, à la mi mandat, à la mimolette… mais là, je ne vais pas attendre, au tiers de la saison je brûle d’envie de compter mes ventes… et je puis dire que ça se passe bien, même très bien, puisque j’arrive au 18 juillet au chiffre du 30 août de la saison passée (qui était la saison record). Pas possible ! me direz vous. Et pourtant, en travaillant beaucoup plus, en changeant souvent de lieu de dédicace et de partenaire (de dédicace), mes ventes sont montées en flèche. Le score final sera sans doute impressionnant. Et pourtant c’est plus dur que la saison passée. Beaucoup plus dur… Travailler plus pour gagner plus, disait-on… Je ne sais pas si je gagnerai plus au total, mais pour ce qui est de travailler plus…

Robert Azaïs et Jean-Pierre Grotti les as de la vente sur site… Ces deux auteurs qui ont rejoint TDO font des miracles… Ils s’investissent à fond à nos côtés, et le résultat est là… Merci à eux de nous suivre avec autant d’assiduité…

Michel Barbe… Vainqueur du concours de terroir organisé par TDO, Michel Barbe est la révélation de la saison 2012. En effet, présent en dédicace, il aligne des scores absolument fantastiques avec son livre « Les Argiles bleues »… Retraité de la fonction publique, il s’est mis à la disposition de TDO et commence à compter parmi les auteurs efficaces. Benjamin, Jean-Pierre, Robert, Michel, Martine (en Ariège), Andras à Paris, moi-même, voilà une dream team que beaucoup nous envient certainement.  Une équipe à suivre et qui ne va pas tarder à s’agrandir encore !

Les Argiles bleues… Vainqueur du concours de terroir organisé par TDO, ce roman raconte la vie d’une famille de pêcheurs du début du 20e aux années 60 : Près des sources des argiles bleues, le petit monde des pêcheurs coule une vie saine et rudimentaire. Mais l’Histoire, celle qui dévore les hommes et les oppose, va se charger de briser cette douce routine. Face aux incertitudes du monde, Adrien a une recette miracle : les argiles bleues. C’est vers elles qu’il va se tourner pour exiger du ciel la venue d’un héritier mâle. Il sera entendu, et imaginera décider de la destinée de Bonaventure, ce fils tant désiré… Hélas, ce bonheur ne durera pas. Très vite une, puis deux guerres vont éclater, et c’est toute l’identité de la petite communauté qui sera sur le point de disparaître. Mais Jan Van der Meer, un scientifique néerlandais un peu illuminé qui s’est mis en tête de créer un polder sur les rives de l’étang, redonnera l’espoir au peuple des marécages menacé par la folie des hommes. Un roman comme une ode à un mode de vie rustique aujourd’hui disparu ! Un roman que j’ai beaucoup aimé.

Le Pont des illusions… Mon nouveau roman qui fait suite à « Quand le Vin est Tiré », est terminé, du moins dans sa phase première. Restent encore quelques mois de travail à peaufiner, à tailler, à réécrire, à fignoler. Il raconte la quête infinie de Rémy qui, suite à quelques déboires familiaux, va quitter son jeune foyer pour se lancer à la recherche de la belle Narbonnaise qui ne cesse de l’obséder. De l’usine de Pipes de Boules d’Amont à Villarive, en passant par le Pont Séjourné où il s’emploiera comme ouvrier, il va faire d’étonnantes rencontres, dont une qui bouleversera sa vie. JUe mets toute mon énergie dans l’écriture de ce texte, afin que mes lecteurs habitués retrouvent la fibre terrienne qu’ils ont aimée dans « Font-Clare » ou dans « Les Lauriers ».

Quand le vin est Tiré… sera retravaillé, peaufiné lui-aussi, en vue d’une réédition qui ne manquera pas d’intervenir à l’occasion de la sortie du « Pont des Soupirs ». Du pain sur la planche quoi !

J’aime les mots… Dans cette rubrique, je vous parlerai des joli mots que j’ai rencontrés au cours de mes lectures… Aujourd’hui ce sera : Croustilleux… Ce mot qui veut dire plaisant, craque comme une croûte de pain. Il parle de bonheur gastronomique. On dit qu’un conte est croustilleux quand il offre au sens des sensations importantes et donne du plaisir. Bien sûr un plat peut être croustilleux. Et pourquoi pas une femme ?…. On dirait alors : Cette jeune fille est délicieusement croustilleuse…

J’ai également aimé le mot Culbutis… C’est un amoncellement de choses inertes : un culbutis de racines… En général, j’apprécie les mots qui se terminent par is : le coulis d’une source… Je me suis même amusé à inventer le mot éparpillis : un éparpillis d’étoiles… Pas mal non ? Allez, à vous !

Publicités

A propos raygral

Juste un auteur de romans qui a la chance de vivre de sa plume. Juste un amoureux des mots. Et de la vie...
Cet article a été publié dans En vrac. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Tentative de retour…

  1. Claire dit :

    Ravie de te retrouver enfin, ta rubrique commençait à me manquer. Un autre mot qu’on pourrait inventer pour toi : volubilis. Cette jolie fleur te va bien, tu es très volubile, pour notre plus grand plaisir. A bientôt.

  2. raygral dit :

    Merci pour le volubilis… Et à bientôt…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s