2012

Et voilà 2012… Bonne et heureuse année à tous… Une année nouvelle pour certains, une année de plus pour d’autres. 2012 promet de gros changements économiques, politiques (peut-être), un nouveau mode de vie, de nouvelles relations internationale. 2012, l’année de tous les dangers pour notre portefeuille. 2012, un tournant, sans doute. Et le livre dans tout ça ? Le livre va souffrir, c’est certain, il fait partie des objets dont la plupart des gens peuvent se passer. Il va courber le dos, assister à son grignotage par le numérique, résister à la concurrence de la paresse, de la télé, de l’ordinateur, des consoles de jeu. Il va devoir se battre contre lui même. Le livre tel que nous le pratiquons chez TDO, va connaître, n’en doutons pas, une passe très difficile. Mais l’espoir est là. Nous avons semé depuis 7 ans déjà, de belles graines qui éclosent chaque jour. Ce jardin miraculeux nous aidera à passer ce cap difficile.   

Des résolutions… Une nouvelle année, c’est l’occasion de prendre des résolutions. pour moi, ce sera d’entretenir régulièrement ce blog, afin de rester en contact avec vous, de ne plus rien lire sur le rugby local (qui m’énerve), et de ne plus m’y intéresser afin de ne pas perdre du temps, de ne plus m’intéresser à la politique (qui m’agace passablement), et de me consacrer à l’écriture. Un nouveau roman, le lancement de « La Malédiction de la Saint-Jean », sorti juste avant la Noël, un essai sur les cathares, la réédition du « Secret de Font-Clare », des « Lauriers sont coupés », de « Quand le vin est tiré », leur sortie en poche, le lancement national de la collection « Terroirs du Sud », sont dores et déjà à l’ordre du jour.

Un dernier roman… « La Malédiction de la Saint-Jean », mon nouveau roman  s’est déjà bien vendu pendant les fêtes, puisqu’il n’en reste pas un seul exemplaire. Nouvelle édition en Janvier avec une autre couverture sans doute, et un texte quelque peu remanié. C’est l’histoire d’un village qui occulte pendant 40 ans un événement tragique, et qui le voit soudain rejaillir. Tout cela sur fond de terroir bien sûr. L’histoire se déroule sur les pentes de « Força Réal ».

Je vous dis : « À très bientôt… »

Publicités

A propos raygral

Juste un auteur de romans qui a la chance de vivre de sa plume. Juste un amoureux des mots. Et de la vie...
Cet article a été publié dans En vrac. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s