La fin des vacances, un roman bien avancé, et déjà un salon…

Le travail éloigne de nous trois grands maux : l’ennui, le vice et le besoin (Voltaire)

Vacances vacances… On les attend tous, ces fameuses vacances d’été. Ce fut particulièrement le cas à TDO où après des mois de dédicaces, le repos était fortement désiré. Les derniers jours d’août, passé la traditionnelle cargolade familiale si réjouissante, ont été employés à ça, loin de notre Roussillon.

 Paris… Pour le provincial que je suis, Paris rime avec paradis. Je m’y trouve bien. Saint-Germain, Montmartre, Montparnasse et l’incontournable marché aux livres anciens du parc Georges Brassens (15e), me procurent très souvent de grandes joies. Cette année plus que toute autre, puisque le séjour concentré, ne m’a laissé que très peu de temps pour respirer. Un rythme de parisien en quelque sorte !

La brasserie Llip… C’est un lieu mythique où de grandes plumes avaient leurs habitudes (Verlaine, Sartre, Proust, Gide, St-Exupéry, Hémingway, Camus et Malraux). Depuis plusieurs années, j’avais envie de m’asseoir et de manger à la table de ces grands noms. Je l’ai fait, devant une magnifique tête de veau. J’ai adoré l’endroit, surtout que l’ambiance froide des serveurs a vite laissé la place à la décontraction la plus débridée. Mais résiste-t-on longtemps à un Catalan ? Un beau souvenir ! La prochaine fois, ce sera le tour du Procope où se sont succédé Robespierre, Napoléon 3 et une floppée de grands noms Français.

Marché Georges Brassens du livre ancien… Un passage obligé pour moi. Cette année, malgré l’augmentation vertigineuse des prix, j’ai réussi à trouver une ou deux pépites sur la guerre de 14, ainsi que quelques brochures. Journée agrémenté, ce qui ne gâche rien, d’un joli repas.

La forêt de Vallin… Après Paris, c’est en Isère que nous nous sommes rendus. Une chambre d’hôtes nommée la Paumanelle située sur la commune de Corbelin, nous a accueillis de la meilleure façon. Table exquise, petit déjeuner fameux, cadre formidable etc. Mais c’était surtout la fameuse forêt de Vallin (voir entête du blog), qui nous avait attirés là. Il s’agit d’une forêt druidique dotée, paraît-il, d’une force extraordinaire (là, nous sommes assis sur le trône utilisé par les druides pour soigner les malades). Nous y avons passé plusieurs heures à la recherche d’un peu de repos. Nous y avons même rencontré le célèbre Louis, un magnétiseur qui nous a accompagnés. Une petite pensée pour JMS qui se reconnaîtra.

Retour aux réalités… Et maintenant Perpignan et les réalités du quotidien. Mais ces vacances resteront de bonnes vacances avec des rencontres, familiales ou autres, du repos et de l’écriture bien sûr !

Le salon de Céret… Ce dimanche 6 septembre, se déroulera le désormais traditionnel salon de Céret. Nous y serons !

Et la « face cachée d’Emile Lafont », dans tout ça ?… Je n’ai pas musardé, et mon roman a sérieusement avancé. Le premier jet est virtuellement fini. Restent 3 chapitres à écrire. Cela sera fait dans les jours qui viennent… Mais de là à la sortie définitive… J’ai beaucoup lu et je suis assez satisfait du premier résultat… d’autant qu’une surprise sérieuse se prépare au sujet de ce roman… Mais ça, c’est une autre histoire… une histoire à suivre… 

« Vous me reconnaîtrez », de Pascale Oriot, finaliste du prix des Lycéens. C’est avec joie que j’ai appris la sélection méritée de ce joli roman pour le prix des Lycéens. Après Urban Massaï en 2009, TDO peut se féliciter de cette nouvelle sélection. Bravo Pascale ! Croisons les doigts…

L’Hypotypose nous fait voyager… Cette technique littéraire est surtout utilisée pour décrire les objets, les lieux, les personnages de façon vivante et imagée. Ex : « Cette cascade de mots qui coulait de sa bouche, créait en moi un véritable séisme. Son visage en demi-lune, ses mains semblables à des battoirs, son ventre barrique, m’effrayaient. De sa pipe d’écaille, montait un ouragan noirâtre qui emportait avec lui, tous les mensonges de la création… »  On est souvent dans l’exagération, mais le personnage produit l’effet recherché par l’auteur. Et si vous hypotyposiez vous aussi ? 

Publicités

A propos raygral

Juste un auteur de romans qui a la chance de vivre de sa plume. Juste un amoureux des mots. Et de la vie...
Cet article a été publié dans En vrac. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s