Adieu au planxot, reprise du travail, salon en vue…

Le bonheur, c’est de continuer à désirer ce qu’on possède (Saint Augustin)

Adieu planxot, je t’aimais bien, tu sais, adieu planxot je t’aimais bien… Eh oui, il a quitté le Roussillon le planxot adoré… Et pourtant, il se trouvait bien par ici. Il avait visité nos montagnes et nos plages, s’était arrêté dans la plaine. Il avait participé à tous les événements importants de notre pays. Il avait même escaladé le Canigou… Un jour de Juillet, je l’avais embrassé, cajolé, caressé, comme on embrasse un être aimé… Comme si j’avais eu l’impression qu’on ne le reverrait pas de si tôt… C’était à Font-Romeu, à l’occasion d’une fête du livre… Ceux de Clermont nous l’ont pris, mais je suis sûr qu’il regrettera nos vignes et nos vergers, l’accent rocailleux de nos aînés, le son des grailles et des mandolines, la ronde amoureuse de nos sardanes. Je suis sûr qu’il regrettera la fumée de nos grillades, le fumet de nos vins rouges, la saveur de l’aïoli, le goût fantastique de nos cargols bien llardés, le regard de nos filles. Il a vécu quelques mois en rouge et jaune, comment pourrait-il oublier ? Je suis certain qu’il aura pour la saison passée en Roussillon, une pensée émue. En tout cas, il aura distribué du bonheur par ici… un bonheur que tous ceux qui portent baratines osent espérer revivre encore. Nos doigts n’étaient pas assez crochus pour le retenir, nous allons les aiguiser pour la prochaine fois…

Finies les vacances… Chaque chose a une fin, nous l’avons appris plus haut. Les vacances se sont donc terminées lundi. Le boss ne m’a pas laissé le temps de rêvasser. De nombreux dossiers à finaliser m’attendaient. Maintenant, avec l’été qui se profile, je vais tenter d’organiser les dédicaces et les rencontres… Du travail en perspective…*

Montmorillon est en vue… Cette année, comme tous les 2 ans, Montmorillon verra passer son lot de catalans et d’héraultais. Benjamin Média et les Editions du Mont (Rudy et Jacqueline), seront à nos côtés pour participer à ce joli salon du livre. Sans oublier nos amis du Berry ! Traditionnellement les peoples y sont légion, et avec un peu de chance, je pourrais discuter avec quelque célébrité de la plume. A suivre bien sûr !

Le point sur le Miracle : Mes recherches avancent à pas de puce. Il est très difficile de faire la lumière sur certains événements précis qui se sont déroulés pendant la Révolution. Quant aux Miquelets, on m’a apporté des pistes sérieuses de documentation les concernant. je vais tenter de les exploiter. Pour l’heure, le rôle de Cassanyes et des principaux dirigeants Républicains s’est éclairci. L’invasion des espagnols n’a plus beaucoup de secrets pour moi. Mais le principal se dérobe encore… J’y arriverai, promis !

A Quéribus un jour de vent ! Dieu quelle tempête sur Quéribus ! J’étais l’invité d’une classe de seconde au pied du célèbre château cathare. Pour parler Catharisme, bien sûr ! Nous devions même monter jusqu’à la forteresse. Hélas, la tempête qui soufflait sur le nid d’aigle, a obligé les profs à annuler la marche. Ainsi, notre rencontre s’est déroulée dans le bus. Un agréable moment d’échanges et d’humour.

Le Secret de Font-Clare sous presse… C’est dans les semaines à venir (sans doute avant Montmorillon), que le Secret de Font-Clare nouvelle édition devrait arriver. Une nouvelle carrière pour mon premier roman (largement revu et corrigé depuis la première édition). Je rappelle aux nostalgiques qu’il se nommait à l’époque : L’Expiation de Jean !

Quand l’Homéotéleute ne nous fait pas souffrir, elle nous donne du bonheur. En effet, cette technique littéraire au nom de maladie ou même de remède, permet de jouer sur les sons à l’intérieur d’une phrase, pour créer un effet d’insistance. Très utilisée par les publicitaires, cette forme littéraire peut néanmoins servir un texte d’écriture. Exemple célèbre : Les sanglots longs des violons de l’automne…. Ou bien : je sursaute, tressaute, crachotte, bref, je toussotte… A employer sans en abuser, bien sûr ! 

Publicités

A propos raygral

Juste un auteur de romans qui a la chance de vivre de sa plume. Juste un amoureux des mots. Et de la vie...
Cet article a été publié dans En vrac. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s