Repos et recherches

On ne fait pas de politique avec de la morale, mais on n’en fait pas davantage sans. (André Malraux)

Ce Samedi, 29 mai, la Senyere, le drapeau catalan flottera sur le Stade de France. Pour la deuxième année consécutive, Perpignan disputera la finale du Top 14 contre Clermont Auvergne. Ce sera un grand moment d’émotion. Bien sûr j’espère une victoire de mon USAP. Ce serait historique ! Alors, je vais crier : Allez l’USAP… En croisant les doigts… Personnellement, je regarderai la finale depuis le Petit Moka, un café du centre ville (sur les quais). 

Ah mes amis, comme c’est dur ! Pas facile en effet, vous pouvez me croire, de trouver des éléments intéressants sur les fameux Miquelets. Certains livres existent, mais ils traitent des Miquelets espagnols de l’époque Napoléonienne. Sinon, peu de choses sur leur recrutement, sur leurs engagements durant la révolution, sur leur rôle dans la défense du passage de la Têt à Corneilla. Je cherche encore, mais après avoir épuisé les archives et les ressources de la médiathèque, je ne sais vraiment pas de quel côté me tourner. Inventer ? Je n’aime vraiment pas ça. J’aime relater des faits réels, même si c’est pour servir un roman. Je vais sans doute devoir remplir les creux à partir des quelques documents à ma disposition (merci l’appareil photo). Pas inventer, mais faire preuve de bon sens. A part que d’ici là, un document miraculeux ne m’arrive. J’espère…

Châteaux Cathares et élèves… Lundi 31 mai (jour de mon anniversaire), je dois participer à un voyage de lycéens qui nous emmènera jusqu’à Quéribus et Peyreperthuse. L’occasion de passer le relais à ces jeunes qui ont tous lu « La Promesse », mon roman sur les croyances cathares. Une jolie journée en perspective…

Préparation des combles… Le comble, pour un auteur habitué des claviers, est de passer des heures à nettoyer des combles qui n’ont jamais été dépoussiérées. Un bonheur pour les poumons qui se régalent d’absorber des résidus de laine de verre ! Une sorte de retour à la réalité.

La Comédie de Montpellier… J’ai cru comprendre que TDO ne participera pas à la Comédie du livre de Montpellier. Pas étonnant, quand on sait que c’était un des salons les moins porteurs pour nous. Et pourtant, les organisateurs semblent tout faire pour réussir. La seule chose qui est en jeu, c’est l’emplacement réservé aux éditeurs de la région, loin de l’épicentre de l’événement.

Etes-vous des as du périgrinisme ?… Sans doute ! Mais ne croyez pas que pour le pratiquer vous ferez vos bagages ou prendrez l’avion, non, le voyage que vous ferez ne vous fera pas sortir de votre bureau. En effet, vous utilisez le périgrinisme quand vous employez dans vos textes, des formes, des phrases, ou des mots issus d’une langue étrangère… Ex : Il ne vivra pas « ad vitaem eternam ». L’éloignement volontaire des deux bouts de cette phrase, oblige le lecteur à faire une halte. On peut même considérer cet emploi comme une forme d’insistance. On voit ici l’utilisation possible des patois ou des langues locales. Ex : L’homme, pour transporter les comportes, utilisait des « pals samalés »…

Les faiblesses des plus grands. On ne présente plus Marguerite Duras, cette grande dame de la littérature Française, journaliste, scénariste (Grand prix du théâtre de l’Académie française en 1983), et surtaut auteur de talent. Avec « l’Amant », elle a obtenu le prix Goncourt. Ses textes sont chargés d’ellipses et de silences. Citons entre autres : Un barrage contre le Pacifique (1950),  Moderato cantabile (1958).  Pourtant, elle confia un jour : « Si je n’avais pas écrit, je serais devenue une incurable de l’alcool. »

 

Publicités

A propos raygral

Juste un auteur de romans qui a la chance de vivre de sa plume. Juste un amoureux des mots. Et de la vie...
Cet article a été publié dans En vrac. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Repos et recherches

  1. CLAIRE dit :

    Les Miquelets ne sont-ils pas tout simplement les trabucaires ? Bizz.

    • raygral dit :

      Bonjour Claire… Non, mais il est possible que les trabucaires soient issus d’une bande de Miquelets aux abois… En tout cas, aucune filiation reconnue par les historiens…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s