Sant Jordi etc.

Rien de grand ne s’est accompli dans le monde sans passion. (Hegel)

Une Sant Jordi tonitruante ! Et voilà les célébations de la Sant Jordi consommées. Cette année, TDO se battait sur 3 fronts : Pollestres, Le Soler et Perpignan. A Pollestres, Benjamin, Robert Vinas Gilles Bascou et Virginie Saint Clair, sont allés à la rencontre de leur public. La matinée a été très correcte en terme de ventes. Au Soler, l’ami Roger (le killer), et Jean René Augé ont littéralement survolé l’épreuve, et ont cartonné. A Perpignan, la dream Team était composée en dehors de moi-même, de Pascale Oriot, de Jean Louis Ferrer, de Paul Arquier Parayre et de Robert Vinas. L’après-midi, le killer nous a rejoints. On peut dire que cette San Jordi-là a battu tous les records de ventes. Jamais, même l’année de mon prix Méditerranée Roussillon, nous n’avions vendu autant de livres !

Vendredi au Boulou… La Sant Jordi avait commencé au Leclerc du Boulou, notre jardin, où malgré un temps pluvieux, nous avons Roger et Moi, rencontré un franc succès. L’accueil du public y est toujours sympathique. Idem pour l’accueil des responsables du magasin. Cet été, à la demande de ces derniers, nous dédicacerons 3 fois par mois dans cet établissement. Pendant ce temps, Claire Clarke, Benjamin et Nicole Noë affrontaient les éléments déchaînés à Elne.

Seul maître à bord… En l’absence du boss (Benjamin), je me retrouve seul aux commandes de TDO (épaulé par Carole bien sûr !) pendant 3 semaines pleines. Ce ne sera pas facile pour moi de gérer les dossiers de Ben, mais je m’y emploierai du mieux que je pourrai.

L’étrange affaire… Pascale Oriot est un des tous derniers auteurs de TDO. Son livre : « Vous me reconnaîtrez » semble lancé sur les bons rails. Mais avec cette jeune femme que je ne connaissais pas avant de la voir débarquer au bureau, j’avais sans le savoir des liens quasi ancestraux. En effet, sa mère avait été ma « Baby sitter », à une époque où cette occupation ne se nommait pas encore ainsi (j’avais 8 ans)… Bizarre ! Bizarre et amusant à la fois… De là à échafauder une loi sur les chemins qui obligatoirement se croisent un jour…

Le Miracle… Ce roman dont l’intrigue se situera à l’époque de la Révolution Française, commence à occuper dans ma tête une place importante. C’est bon signe. Cette semaine, j’essaierai d’aller me documenter aux archives de Pézilla. J’espère y trouver les éléments nécessaires. Ces renseignements s’ajouteront à ceux que j’avais récoltés aux archives Départementales, et au cours de mes récentes lectures sur le sujet.  Pas une sinécure, car les documents écrits à la main (on s’en doute), ne sont pas très faciles à déchiffrer. J’ai donc utilisé mon appareil photo pour pouvoir travailler sur l’ordi, et éventuellement agrandir les textes. A suivre ici même, bien sûr !

Etes-vous les rois de l’Hyperbate ? Moi, en tout cas, j’utilise souvent ce procédé littéraire dans mes romans. De quoi s’agit-il ? C’est une technique qui consiste à ajouter à la fin de la phrase, un mot ou un groupe de mots, afin de le ou les mettre en valeur. Exemple : « Elle se leva d’un bond, et brandit la bible au nez et à la barbe de son adversaire. Étrange comportement ! » On peut également ajouter un ou plusieurs mots avant la phrase : « Merveilleuse ! Elle était merveilleuse dans sa robe de soie blanche… » Allez, lancez-vous, vous verrez, c’est facile. Et tellement efficace !

Publicités

A propos raygral

Juste un auteur de romans qui a la chance de vivre de sa plume. Juste un amoureux des mots. Et de la vie...
Cet article a été publié dans En vrac. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Sant Jordi etc.

  1. CLAIRE dit :

    Erreur mon cher, je n’étais pas à Pollestres mais à Elne vendredi matin avec ta gentille cousine Nicole, Jean-Louis Ferrer et Vinas. Bizz quand même.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s